L’année 2012 touche à sa fin, et apparemment la fin du monde approche. Forcément, c’est l’heure du bilan. De cette année, on se souviendra du superbe deuxième album de Tame Impala, qu’on a écouté en boucle Franck Ocean, dansé sur Flutes de Hot Chip, déambulé dans les couloirs de châtelet sur La Fôret de Lescop et on se rappellera avec émotion de l’été passé au son des Two Doors Cinema Club. Mais certains méritent la peine qu’on s’y attarde. Voilà mes deux coups de coeur, plein phare sur deux groupes plein d’avenir.

– O Safari : Rennes n’en finit pas de nous dénicher les génies de demain. Après Juveniles, c’est au tour de O Safari d’arriver sur le devant de la scène avec leur EP « Taxi », déjà salué par la critique. Le premier single est sensuel comme la voix d’Etienne Daho et plus électro que les synthés de Giorgio Moroder. C’est une véritable invitation à danser. O Safari électrise. S’ils se réclament de la période new wave, ils réussissent, avec brio, à prendre le meilleur des années 1980. Résultat ? Un premier EP pop, énergique et très prometteur.

– Citizens! : Prenez 5 jeunes et beaux anglais, ajoutez un soupçon de rock et une pincée de pop, vous aurez Here we are, le premier album (très) réussi du groupe Citizens!. Découvert par Kitsuné, le groupe est produit par Alexander Kapranos, le leader de Franz Ferdinand. Né sous une bonne étoile, Citizens! réussi à se démarquer du style musical de son parrain. Inspiré par Bowie, Suede et les Sparks, ils revendiquent faire de la pop. Le groupe réussi à redorer le blason de ces trois lettres, sans sombrer dans le déjà vu.

Publicités