– Du 15 au 18 novembre, Paris Photo investit le Grand Palais. Paris Photo c’est 151 exposants et plus de 1 000 artistes. Cette année, David Lynch propose aux visiteurs de voir l’exposition à travers ses yeux, à travers un parcours et un livre publié aux éditions Steidl. Le figaro nous informe que cette année, le nu est à l’honneur. Véritable courant dans la photographie depuis sa création, le nu ne vieillit pas, il souligne les grandes évolutions des sociétés à travers le monde.

– Selon Le Monde, le 25e prix Goncourt des lycéens a été décerné à Joël Dicker pour La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert publié aux éditions de Fallois-l’âge d’homme. Le livre traite d’un jeune auteur qui part enquêter sur un meurtre aux Etats-Unis. Peut être inspiré de Truman Capote, c’est seulement le deuxième roman de ce jeune suisse de 27 ans. Ce prix a mobilisé plus de 2 000 lycéens dans toute la France.

– La semaine prochaine, le très attendu Thérèse Desqueyroux sortira en salles. Le dernier film de Claude Miller ( l’Effrontée, La petite voleuse), mort le 4 avril dernier, avait été présenté à Cannes hors compétition. Les critiques sont si dithyrambiques que l’on trépigne d’impatience. On parle d’un chef d’oeuvre bouleversant de mystère. L’histoire se passe en France, dans les années 1930. Audrey Tautou tient le rôle d’une femme froide, mystérieuse, que les moeurs de l’époque poussent à faire le pire. A ses côtés, Gilles Lellouche tient le rôle de son mari qu’elle haït au point de l’ empoisonner petit à petit. Il signe le plus beau rôle de sa carrière, à contre courant de ses derniers films. Immanquable.

Publicités